Liu WangQing

Wangqing Liu, née en 1965, a commencé ses études supérieures en Chine. Elle est ensuite venue en France et a effectué sa thèse sous la direction du Pr Christiane Garbay dans le Laboratoire de Pharmacochimie Moléculaire et Structurale du Pr B. P. Roques, à la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris Descartes. Elle a été nommée Maître de Conférences en 2000 dans le même laboratoire.  L’ensemble de ses travaux de recherches ont porté sur l’inhibition de cibles (Grb2, STAT3, NRP1, VEGFR1, Rps14) des voies de signalisation dérégulées dans le but de développer des traitements plus spécifiques via l’inhibition d’interaction protéine-protéine. Des inhibiteurs peptidiques, molécules non peptidiques, conçus par des stratégies de conception rationnelle et de criblage in silico, ont été développés avec de fort potentiel anti-tumoral visant ces cibles. Des approches de prodrogues et de vecteurs peptidiques ont été appliqués pour augmenter la biodisponibilité de ces inhibiteurs. Plusieurs inhibiteurs sont actifs avec des effets anti-tumoraux sur des modèles animaux. L’ensemble de ses travaux ont donné lieu à environ 50 publications et 1 brevet.

https://www.researchgate.net/profile/Wang-Qing_Liu

wangqing.liu[at]parisdescartes.fr

BELMONT Philippe

Né à Paris en 1970, Philippe commence ses études universitaires (biologie végétale, biochimie, chimie) à l’Université des Antilles-Guyane (UAG) puis Joseph Fourier (UJF, Grenoble I). Il obtient en 1996 un doctorat d’université sous la direction des Dr Martine Demeunynck et Pr. Jean Lhomme (Grenoble 1). Ensuite, il effectue un stage post-doctoral de deux ans à la Case Western Reserve University (Pr. A. J. Pearson, USA), puis rejoint le Collège de France (Pr. J.-M. Lehn, Dr. J.-P. Vigneron, Paris).

En 2000 il est nommé chargé de recherche au CNRS dans le groupe du Pr. M. A. Ciufolini (Lyon). Il obtient son habilitation à diriger les recherches en 2004 et dirige depuis un groupe de recherche tourné vers la chimie organométallique (Rh, Au, Ag, Co) et la méthodologie de synthèse d’hétérocycles azotés et oxygénés, avec le souci d’étudier leurs propriétés biologiques, notamment anticancéreuses (inhibiteurs de kinases).

En 2009 il rejoint l’Institut Curie à Paris pour y créer une équipe (2009-2014) et depuis 2011 est Professeur  à la faculté de Pharmacie de Paris, au sein de l’Université Paris Descartes (UMR 8638). Ses intérêts scientifiques couvrent la catalyse organométallique (cycloisomérisation [Au] et [Ag]), la photocatalyse visible (avec le Dr. E. Brachet), et la chimie médicinale (inhibiteurs de kinases).

 

Sélection de publications :

“Light on Unsaturated Hydrocarbons – “Gotta Heterofunctionalize Them All”.

D. Menigaux, P. Belmont,* E. Brachet*. Eur. J. Org. Chem. 2017, 15, 2008.

 

 

“Visible light amination/Smiles cascade: access to phthalazine derivatives ”

E. Brachet*, L. Marzo, M. Selkti, B. König, P. Belmont*. Chem. Sci., 2016, 7, 5002.

 

 

« Phosphine-Triggered Selectivity Switch in Silver-Catalyzed o-Alkynylbenzohydroxamic Acid Cycloisomerizations ».

X. Bantreil, A. Bourderioux, P. Mateo, C. E. Hagerman, M. Selkti, E. Brachet, P. Belmont*. Org. Lett. 2016, 18, 4814.

 

 

 “Silver-catalyzed domino hydroarylation/ cycloisomerization reactions of ortho-alkynylbenzaldehydes: an entry to functionalized isochromene derivatives

G. Mariaule, G. Newsome, PY Toullec, P. Belmont*, V. Michelet*. Org Lett. 2014, 16, 4570.

 

 

Silver-catalyzed furoquinolines synthesis: From nitrogen effects to the use of silver imidazolate polymer as a new and robust silver catalyst

E. Parker, N. Leconte, T. Godet, P. Belmont*. Chem. Commun. 2011, 47, 343 (Emerging Investigators issue).